Sélectionner une page

Au milieu coule une rivière

Il est de tradition à Montluçon de se définir comme étant de la rive droite ou de la rive gauche. Une rivière en effet partage la ville, le Cher, qui serpente et charrie en période de sécheresse, des tombereaux d’algues.

Braquons pour l’heure le faisceau sur la rive droite.

Commençons la visite par le château des Bourbons sur son rocher et entouré de ruelles, fontaines, maisons à colombages et églises médiévales. Cela c’est pour le tourisme et le passé, mais à deux pas de ces quartiers anciens se dresse la mairie, et là regardons ce qu’il s’y passe en ce moment. L’équipe municipale en place nous offre un spectacle bien désolant. En effet, fin 2017, monsieur Duglery sentant le vent tourner, démissionne de son poste de maire et cède le fauteuil à F. Laporte (fusible) D. Duglery ( LR), quatre mandats dont sûrement deux de trop. C’est qu’il faut en faire des concessions pour durer. Des subventions par-ci par-là pour la communauté turque entre autres et une mosquée de plus à la clé, sans parler des alliances et des grands projets. Un peu mégalo tout de même, le personnage…

Montluçon a fait la Une de la presse cet été. Revenons un instant sur l’affaire Yves Lasmatres, directeur de cabinet de D. Duglery et son Éminence grise durant 17 ans. Personnage important de la ville, il se fait épingler sur la dune du Pila, en famille, au volant d’un véhicule de fonction de la ville et équipé comme un super flic, bandeau de police, etc… Avouez que cela fait désordre.

L’affaire Benalla fait des émules à n’en pas douter. Suspendu de ses fonctions, il promène son Beauceron, et médite sûrement sur les fluctuations de l’amitié et de la fraternité, surtout la »Fraternité »

Depuis huit jours, il peut goûter un peu de tranquillité. En effet un autre zigoto de l’équipe municipale lui vole la vedette. La gendarmerie vient d’interpeller un des adjoints au maire, monsieur Stéphane De Freitas. Je vous passe les détails sur le pedigree de cet élu. Ancien du parti communiste de l’équipe de Pierre Goldberg, S. De Freitas était à l’époque animateur de la MJC. Depuis 2014, il était en charge des festivités et autres carnavals de la ville. Récemment placé en garde à vue pour : corruption de mineur, détention d’images pédo porno et consommation de cocaÏne. Excusez du peu ! Que du beau monde vous dis-je !

Une réunion extraordinaire du conseil municipal se tiendra ces jours-ci. Nul doute que celle-ci s’annonce aussi houleuse que croustillante. Pour la suite, on peut dès à présent et logiquement se demander «  à qui le tour ? »

Dans un prochain épisode, nous irons voir vers l’autre rive.

Élisabeth Camus